Marie comme Aimer

Publié le par Cindy Letourneur

Je réfléchissais à un exemple d'anagramme que je pourrais proposer en atelier d'écriture et j'ai pensé à Marie, ce joli prénom intemporel.

Puis, j'ai trouvé ce poème de Pierre de Ronsard et tenais à vous en faire profiter :

Marie, qui voudrait votre beau nom tourner,
Il trouverait Aimer : aimez-moi donc, Marie,
Faites cela vers moi dont votre nom vous prie,
Votre amour ne se peut en meilleur lieu donner.

S'il vous plaît pour jamais un plaisir de mener,
Aimez-moi, nous prendrons les plaisirs de la vie,
Pendus l'un l'autre au col, et jamais nulle envie
D'aimer en autre lieu ne nous pourra mener.

Si faut-il bien aimer au monde quelque chose :
Celui qui n'aime point, celui-là se propose
Une vie d'un Scythe, et ses jours veut passer

Sans goûter la douceur des douceurs la meilleure.
Eh, qu'est-il rien de doux sans Vénus ? las ! à l'heure
Que je n'aimerai point, puissé-je trépasser !

J'espère que ce poème vous plaira autant qu'à moi ! Bonne lecture et bonnes vacances pour ceux qui en profitent encore.

Commenter cet article